Le Maroc et la Chine examinent les moyens de renforcer leur coopération touristique et culturelle

0 commentaires

 

Déscription article

Une importante délégation marocaine a tenu, vendredi à Pékin, une rencontre avec le vice-ministre chinois de la Culture et du tourisme, Li Jianzo. Au centre de cette rencontre, l’examen des moyens de renforcer la coopération dans les domaines touristique et culturel entre le Maroc et la Chine, qui connaîtront une dynamique intense d’échanges cette année dans le cadre de l’organisation d’une année culturelle et touristique marocaine en Chine, et d’une manifestation similaire de la Chine au Maroc, à travers une série d’activités, d’événements et de manifestations diverses.

Ont pris part à cette rencontre, tenue en marge de l’inauguration par Royal Air Maroc (RAM) de son premier vol direct reliant Casablanca à Pékin, le PDG de RAM, Abdelhamid Addou, le directeur général de l’Office national marocain du tourisme (ONMT), Adel Al Fakir, le directeur général de la MAP, Khalil Hachimi Idrissi, le président de la Fondation nationale des musées, Mehdi Qotbi, et l’ambassadeur du Maroc en Chine, Aziz Mekouar.
À cette occasion, le responsable chinois a rappelé ses précédentes visites au Maroc et son admiration pour la richesse et la diversité de ses ressources culturelles et touristiques uniques et ses caractéristiques empreintes d’harmonie entre la culture et le tourisme, soulignant l’élan donné par la signature par les départements ministériels des deux pays en décembre 2018 d’un protocole d’accord sur l’organisation d’une année culturelle et touristique chinoise au Maroc et d’une manifestation similaire du Maroc en Chine en 2020. L’ouverture de l’année touristique et culturelle sino-marocaine, qui aura lieu à Rabat le 13 février, sera marquée par la présence du ministre chinois du Tourisme et de la culture, a indiqué le responsable chinois, mettant l’accent sur la forte volonté des deux pays de promouvoir la coopération dans les domaines de la culture et du tourisme, notamment la promotion de la coopération entre les acteurs du tourisme, les institutions culturelles et les musées. Il a, par ailleurs, exprimé sa confiance que l’inauguration de la nouvelle ligne aérienne directe entre le Maroc et la Chine renforcera cette coopération et contribuera à attirer un nombre croissant de touristes et à promouvoir les échanges culturels entre les deux pays, rappelant que la suppression par le Maroc du visa pour les citoyens chinois en 2016 a été largement saluée en Chine.
L’ambassadeur du Maroc en Chine, Aziz Mekouar, a, de son côté, noté que le lancement du vol direct Casablanca-Pékin représente un événement majeur sur la voie de la coopération entre les deux pays, rappelant que depuis la visite officielle de S.M. le Roi Mohammed VI en République populaire de Chine en 2016, et la Décision Royale de supprimer le visa au profit des citoyens chinois, le domaine des affaires et du tourisme s’est remarquablement développé, le nombre de touristes chinois venant au Maroc étant passé d’environ 14.000 touristes en 2016 à près de 190.000 en 2019. Cette dynamique a également aidé les hommes d’affaires chinois à développer leurs investissements et leurs projets commerciaux au Maroc, a ajouté M. Mekouar.

Le diplomate marocain a souligné que l’inauguration de cette ligne aérienne est considérée comme le premier événement de cette nouvelle année qui verra l’organisation de l’année marocaine en Chine et d’une manifestation similaire de la Chine au Maroc, à travers un certain nombre d’activités et de manifestations dans les deux pays, dans le but de présenter la diversité de la culture marocaine aux Chinois, ainsi que d’initier les Marocains à la richesse de la culture chinoise, notant que cet événement important n’est qu’un point de départ pour d’autres activités en 2021 et 2022 ainsi que durant les années à venir. Pour sa part, le PDG de RAM, Abdelhamid Addou, a relevé que l’inauguration de la ligne aérienne directe, la première entre le Maroc et la Chine, est un jour historique pour la compagnie nationale et le Maroc, indiquant que cela a été réalisé grâce à l’élan résultant de la visite officielle de S.M. le Roi en Chine, au cours de laquelle un partenariat stratégique a été établi entre les deux pays, ainsi que la volonté qui lie les deux parties pour renforcer les relations commerciales bilatérales et stimuler le tourisme dans les deux sens. Il a exprimé au responsable chinois la disposition de RAM, partenaire de l’organisation des semaines culturelles maroco-chinoises, de soutenir toutes les activités que le ministère chinois de la Culture et du tourisme prévoit d’organiser au Maroc pour introduire et promouvoir la culture chinoise dans le Royaume, ajoutant que le Maroc jouit d’une histoire et d’une culture ancestrales, ce qui contribue à promouvoir le rapprochement entre les peuples des deux pays et rend impératif de faire découvrir ce patrimoine culturel aux peuples marocain et chinois.

Le directeur général de l’ONMT, Adel Al Fakir, a affirmé, pour sa part, que ce vol direct représente une étape importante dans les relations entre les deux pays et contribuera, sans aucun doute, à favoriser les échanges touristiques entre le Maroc et la Chine, ajoutant que cette nouvelle ligne aérienne est l’un des résultats de la visite de S.M. le Roi Mohammed VI en Chine en 2016, qui a stimulé l’afflux de touristes chinois au Maroc, qui était de l’ordre de 14.000 en 2016 pour être multiplié par plus de 10 fois en trois ans. Il a, à cet égard, rappelé l’importance de la signature, l’année dernière par l’ONMT d’un accord de partenariat avec C-Trip, la plus grande agence de voyages en ligne en Chine, pour promouvoir, commercialiser et développer la visibilité touristique du Maroc en Chine, soulignant que l’Office a programmé un certain nombre d’activités à l’occasion de l’organisation de l’année culturelle et touristique du Maroc en Chine et d’une autre manifestation de la Chine au Royaume, notamment l’échange de visites entre professionnels marocains et chinois en mars prochain dans le but d’améliorer la connectivité entre les deux marchés et de créer plus d’entreprises commerciales dans le domaine du tourisme.

Pour sa part, Mehdi Qotbi a tenu à mettre en avant l’intérêt de la ligne aérienne directe en rappelant la visite du célèbre voyageur marocain Ibn Battouta en Chine au 14e siècle, notant que cette ligne contribuera à promouvoir le rapprochement entre les deux peuples et cultures, étant donné que la culture a toujours été le lien fort entre les peuples pour une meilleure connaissance et compréhension et une appréciation mutuelle. Il a, dans ce sens, annoncé l’organisation d’une grande exposition au Musée national de Chine à Pékin, fin février prochain, intitulée «Couleurs du pays lointain – les trésors du Maroc», dans le but de mettre en valeur le patrimoine culturel traditionnel et contemporain dont regorge le Royaume, soulignant à cet égard la pertinence de la signature de deux accords de coopération entre le Musée national de Chine et la Fondation nationale des musées. M. Qotbi a également exprimé le souhait de conclure le plus rapidement possible un accord de coopération similaire avec l’Académie des beaux-arts de Chine, qui comprend le renforcement de la coopération à travers la mise en avant des aspects modernes et contemporains de la culture marocaine.

source: lematin.ma

0 commentaires

Laisser un commentaire

Top page