Voyage au Maroc : quelles sont les formalités d’entrée ?

0 commentaires

 

Déscription article

Après un hiver marqué par plus de deux mois d’espace aérien fermé, les voyageurs français sont de retour au Maroc. Au fil des mois, le protocole sanitaire et les conditions d’entrée devraient s’assouplir. Ainsi, le test de dépistage obligatoire pour les voyageurs vaccinés pourrait-il être bientôt supprimé.

Quelles sont les conditions d’entrée liées au Covid ?

Pour l’heure, l’entrée sur le territoire marocain nécessite de présenter un pass vaccinal reconnu – tel le pass vaccinal européen. En outre, dès l’âge de 6 ans, les voyageurs doivent montrer le résultat négatif d’un test PCR effectué moins de 48 heures avant l’embarquement.

Sur place, d’autres tests pourront être demandés, de manière aléatoire : un test antigénique à l’arrivée dans un aéroport, un test PCR aléatoire, un test supplémentaire à J+48h à l’hôtel ou dans le lieu de résidence des voyageurs.

Une personne testée positive, sans complications médicales, devra observer un confinement dans son lieu de résidence. Pour les visiteurs positifs présentant de forts symptômes, le transfert à l’hôpital s’avère nécessaire.

A noter : les enfants de moins de 6 ans sont exemptés de pass vaccinal comme de test PCR, ajoute le Quai d’Orsay.

Passeport/carte d’identité/visa

En termes de document d’identité, un passeport en cours de validité est obligatoire. En revanche, le visa n’est pas nécessaire pour un séjour d’une durée inférieure ou égale à trois mois. La carte nationale d’identité ne suffit pas, prévient le Quai d’Orsay.

Autre information à retenir : les ressortissants étrangers non-résidents au Maroc doivent détenir, à leur arrivée à destination, leur billet de retour et des justificatifs de moyens de subsistance suffisants durant leur séjour.

Si un enfant voyage avec ses parents, mieux vaut se munir d’un document prouvant la filiation – copie de l’acte de naissance ou du livret de famille – et d’une autorisation du père si l’enfant voyage seulement avec sa mère. En cas de divorce des parents, celui accompagnant l’enfant doit en outre disposer d’une copie du jugement de divorce lui accordant la garde.

Pass vaccinal sur place 

L’état d’urgence sanitaire a été prolongé jusqu’au 30 avril 2022 inclus, rappelle l’Ambassade de France au Maroc.

Depuis le 21 octobre 2021, la présentation d’un pass vaccinal s’impose pour se déplacer entre les préfectures et les provinces mais aussi afin d’accéder aux administrations publiques. Idem s’agissant des établissements privés : hôtels, restaurants, cafés, commerces, hammams…

Par ailleurs, le port du masque demeure obligatoire dans tout le royaume. 

Le Maroc, un pays vert

Depuis la mi-février 2022, le Maroc fait partie des pays « verts » sur la carte établie par le gouvernement français. Autrement dit, dans cette destination, le virus ne circule pas activement d’après Paris.

Depuis le Maroc vers la France, aucun motif impérieux n’est exigé. Avant d’embarquer, les personnes non vaccinées devront effectuer un test Covid ou présenter un certificat de rétablissement.

source:lechotouristique.com

0 commentaires

Laisser un commentaire

Top page