Grâce à une stratégie ciblée et au retour de confiance des opérateurs : Le Maroc prêt à accueillir ses touristes

0 commentaires

 

Déscription article

Le retour en force de la destination Maroc s’est fait sentir dès la réouverture des frontières

Depuis cette date l’engouement des touristes ne faiblit pas. Les arrivées de touristes aux postes frontières ont enregistré un net rebond de 215% au cours des quatre premiers mois de 2022, pour atteindre 1,5 million. Selon la Direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE), cette croissance fait suite à une augmentation de 428% pour les touristes étrangers et de 129% pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Dans ce sens, l’activité touristique affiche une évolution positive en ce début d’année 2022 grâce notamment à la réouverture des frontières nationales à partir du 7 février, l’amélioration de la situation sanitaire et la mise en œuvre d’un programme d’urgence pour soutenir le secteur. Comparé à la même période de l’année 2019, le nombre total des arrivées est en baisse de 59,5%, soit 69% pour les touristes étrangers et 42,5% pour les MRE.

Les indicateurs devraient continuer à progresser au cours des prochains mois en raison de la suppression de l’obligation de présenter un test PCR aux frontières aériennes. La mise en place par l’Office national marocain du tourisme (ONMT) d’une campagne internationale inédite «Maroc, Terre de lumière», tiendra également un rôle important durant la période estivale.

Après une période assombrie par la crise sanitaire mondiale, ses variants et ses conséquences socio-économiques, les perspectives prometteuses qui s’ouvrent pour le tourisme au Maroc sont le résultat des différentes initiatives portées par les autorités, notamment en matière de gestion de la pandémie. La vaccination en masse et les mesures de précaution instaurées ont permis de dépasser cette crise majeure. De même un plan d’urgence a été mis en place avec une enveloppe budgétaire de 2 MMDH pour soutenir ce secteur qui constitue une part de 7% du PIB et assure un emploi direct à près de 750.000 personnes et indirects à 2 millions de personnes. Le dispositif mis en place et les efforts fournis ont permis de garder la confiance des opérateurs touristiques internationaux. A cela s’ajoutent les campagnes à grande échelle menées par les acteurs du tourisme national.

Après la chute vertigineuse des principaux indicateurs en 2020 (-79% des arrivées aux postes frontières et -72% de nuitées par rapport à 2019), l’année 2021 a connu un réel redressement. Bien qu’elle soit une année difficile pour le secteur, avec l’apparition de nouveaux variants du virus et les incertitudes qui planaient sur la suite, l’industrie du tourisme au Maroc a montré sa résilience et sa capacité de renouvellement. Avec le maintien de l’activité du tourisme interne et la reprise progressive du transport aérien à partir du 15 juin 2021, les différents indicateurs du secteur ont affiché des résultats positifs par rapport à 2020 (+34% des arrivées aux postes frontières, +32% des nuitées, une quasi-stabilisation du taux d’occupation et une légère baisse des recettes voyages de l’ordre de -6%). Toutefois, ces chiffres restaient inférieurs aux niveaux enregistrés durant la période d’avant la pandémie avec une chute estimée à près de -71% en termes d’arrivées de touristes par rapport à 2019, une régression de -64% en termes de nuitées, une baisse du taux d’occupation de 23 pts et une perte de -44,5 MMDH en termes de recettes (soit -56%).

Les choses semblent changer en 2022. Afin de promouvoir l’offre Maroc, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) a multiplié les partenariats. Il s’est allié à et la Confédération nationale du tourisme (CNT) à la mi-avril 2022 en signant une convention, première du genre, portant sur plusieurs volets déterminants pour la relance et le renforcement de l’attractivité du secteur que le tourisme interne et l’innovation. Parmi les principales initiatives de cette convention, la création de deux task force visant à renforcer la présence de la destination Maroc auprès des prescripteurs de voyage internationaux. Ainsi, la task force Compétitivité internationale a pour mission d’aller à la rencontre des marchés internationaux alors que la task force Produit a la vocation de mettre en valeur les leviers permettant de hisser le Maroc aux meilleurs rangs des destinations compétitives au niveau international aussi bien pour le golfe, le Mice, les croisières, les sports nautiques, la nature et la randonnée. Ce partenariat permettra en outre aux deux parties d’unifier leurs efforts en vue de former une force de frappe vis-à-vis de la concurrence internationale et d’amorcer les challenges de la relance du secteur touristique au niveau national et international. L’Office et la Confédération se sont engagés à œuvrer au renforcement du tourisme interne, en mettant en commun leurs expertises pour développer des solutions innovantes et pratiques aux problématiques liées à la distribution.

source: aujourdhui.ma

0 commentaires

Laisser un commentaire

Top page